Le bois local constitue une ressource renouvelable et son utilisation dans le cadre d'une politique de développement durable assurerait aux générations futures l'accessibilité à une matière première noble et indispensable à la construction en général et à la fabrication de meubles et objets d'art ou décoratifs.

Dans le langage populaire, on sépare les bois en deux (2) catégories soit les bois durs et les bois mous. De manière générale mais avec quelques exceptions, les bois durs sont constitués des feuillus et les bois mous des résineux.

Les feuillus (érable, chêne, noyer, orme, frêne, bouleau, merisier) sont davantage utilisés à l'intérieur pour confectionner planchers, mobiliers, et travaux d'ébénisterie en général.

Les résineux (cèdre, pin, mélèze) seront plus naturellement utilisés à l'extérieur de par leur résistance à la pourriture et serviront pour les murs extérieurs, les meubles de jardin, les portes et fenêtres, galeries et les travaux de menuiserie. L'épinette servira à la menuiserie pour les travaux de charpente.

Par ailleurs, le pin sera aussi beaucoup utilisé tant pour l'extérieur que l'intérieur, tant pour la menuiserie que pour l'ébénisterie.